X-Men Origins : Wolverine

Ça va trancher les avis surtout… Le film événement, attendu comme le nouveau messie Marvel, risque fort de décevoir les adeptes de Wolverine. Attention, risque de spoilers dans cet article.

La bande-annonce donnait carrément envie. On voit Wolverine enfant, avec ses griffes en os, puis soldat à de nombreuses guerres et enfin « à l’heure actuelle », ou plutôt juste avant qu’il intègre les X-Men. D’entrée on pense que le film sera composé justement d’une partie sur l’enfance de notre cher Logan, et d’une autre plus conséquente, sur les 140 années suivantes, où il part à plusieurs fronts avec son frère, Victor Creed, et puis pour clore la dernière demi-heure du film, on aura sans doute des séquences sur l’expérience militaire qui le transforma  en bête assoiffée de vengeance, avec de l’action, tout ça (ce qui a déjà  été fait, avec brio, dans X-Men 2, de Bryan Singer – sans aucun doute le meilleur opus de la saga).

« Un superbe générique… Mais déjà de la frustration »

Mais que nenni ! Les scènes avec Wolverine jeune durent en tout 4 minutes 30, en guise d’introduction du film, suivi d’un superbe générique. Déjà là, la frustration se fait un peu sentir, en moins de 5 minutes, on a expédié un arc narratif extrêmement intéressant (et très bien relaté dans le livre Wolverine, les origines, réédité à l’occasion chez Panini Comics). Et donc le générique rappelle un peu celui de Watchmen, un résumé d’informations de plusieurs dizaines d’années écoulées, histoire de comprendre rapidement le passé de Wolverine et de son frère (futur Dent de Sabre). Composé uniquement de scènes de batailles de différentes guerres (aux États-Unis, en Europe, en Asie), cette séquence mise sur l’action, le montage et la musique et le résultat est impressionnant !

[dailymotion id=x7qkww]

Mais une fois ces 10 premières minutes, guère de surprises nous attendent (tout du moins pour le connaisseur de l’œuvre graphique).  Wolverine se retrouve rapidement avec Stryker (joué par Danny Huston, très gnan-gnan, qui succède Brian Cox, qui interprétait son rôle dans X-Men 2), ainsi que d’autres mutants. Ils attaquent alors un immeuble, ça rappelle pas mal Matrix, pour les flingues et Equilibrium, pour les katanas. Et puis Wolvy s’en va se la couler douce au Canada, lassé de sa vie de militaire, avec sa nouvelle copine et son nouveau job : bûcheron. Mais la menace rôde…

« Beaucoup de seconds rôles, sans réelle profondeur »

Quelques années plus tard, son frère, Dent de Sabre (Liev Schreiber, le seul qui s’en tire vraiment dans le film et qu’on a hâte de revoir ailleurs), vient tuer ses anciens compagnons. À commencer par Le Bec (Dominic Monaghan, qui a effectivement une tête d’oiseau, mais à quoi sert-il dans le film ?) et surtout, sa femme. Pour le retrouver et se venger, Wolverine va revoir Stryker, se faire changer en Weapon X (squelette en adamantium), affronter Le Blob (lol), rencontrer un certain Gambit, (quel déception ! Peu de charisme et un troisième rôle bâclé), retrouver DeadPool, délivrer Cyclope, échapper à Agent Zéro, etc… Bref des p’tits seconds rôles en veux-tu en voilà, le tout sans réelle profondeur.

Il y a d’autres X-Men, moins connus du grand public qu’on peut voir dans X-Men Origins – Wolverine (le titre exact), et quelques uns en caméos, ce qui n’est pas déplaisant. Mais bon, ce long-métrage de Gavin Hood (Détention Secrète, Mon nom est Tsotsi), est loin de séduire les amateurs de Wolverine. Le scénario n’est pas spécialement bâclé mais on attendait peut-être autre chose de ce projet si excitant. Plutôt, comme dit plus haut, une épopée des 150 années de la vie du mutant, et non pas des dernières semaines avant X-Men 1. Ne crachons pas non plus à l’extrême sur le film, la carte du divertissement est assuré, par les effets spéciaux, Hugh Jackman (qui rempile pour la 4ème fois un rôle, qui lui va quand même super bien) et certaines séquences originales. En deux mots pour finir, les puristes du comic seront très certainement déçus, les autres ravis de ces retrouvailles et explications sur le passé de monsieur griffe, ça va trancher chérie !

■ À propos de cet article : Rédigé assez rapidement, peu de temps après avoir vu le film. Finalement, je n’ai pas l’impression de dire trop de spoiler que ça, au moins pour celui qui a vu la bande-annonce. Je n’ai pas listé tous les mutants présents dans le film, car ce n’est pas le but. On ne cache pas un certain plaisir à voir en chair et en os tous ces personnages de fiction, mais comme je le dis, au-delà du divertissement et de l’action, le film n’a plus grand chose de très fun à se mettre sous la dent (de Sabre), et j’en suis globalement assez déçu, car j’espérais une épopée plus longue, plus intense, plus dramatique qu’un banal film d’action mercantile. Oui je sais c’est normal, c’est fait pour. Tant pis ! Snikt !

  5 comments for “X-Men Origins : Wolverine

  1. 1 mai 2009 at 0 h 34 min

    Je préfèrerai une review de star trek :)

  2. Bárbara
    3 mai 2009 at 15 h 09 min

    I’m with kilvan ;)
    Bisous!

  3. 19 mai 2009 at 2 h 12 min

    Il va y en avoir un 2ème … alors peut être qu’en regardant les deux de suite … je ne sais pas, à voir.

  4. 19 mai 2009 at 11 h 58 min

    N’importe quoi… XD

  5. 8 juillet 2009 at 14 h 34 min

    Moi je suis sorti de la salle, c’était trop la loose avec un dent de sabre aussi effrayant que rondoudou; et de toute façon le film est spoilé dès le générique (le plus long du monde), qui enlève tout le suspens éventuel que l’intrigue aurait pu proposée.

    Deadpool… bon… c’est pas le personnage du comics. Mais c’est vrai que si ils l’avaient rendu aussi bon et délirant que dans le comics, il aurait éclipsé tous les autres personnages (mais au moins ils auraient pu le faire défiguré).

    Quoi dire d’autre ?
    Ha si, mieux vaut relire Weapon X de Barry Winsor-Smith, qui donnera au lecteur plus de frisson que les 2 trajets de métro pour voir 15 min de film insoutenable de médiocrités scénaristique et cinématographique.

    :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *