_
En 2022 la compilation de mes trois premiers livres (ainsi que quelques textes inédits) est en vente uniquement sur amazon.fr pour 17,99€ (une autopublication assumée, j’en reparle plus loin).

Cet ouvrage de près de 600 pages (papier crème, couverture mat, format broché 12,7 x 20,3 cm) contient :

  • La mort de l’Amour (2007)
  • Démissionne ou je détruis ta vie (2011)
  • Journal post-rupture d’un geek romantique (2015)
  • Textes inédits : poèmes, chansons, scénarios, début de nouvelles, divers…
  • Avant-propos, préfaces et postfaces supplémentaires et/ou actualisées

Quatrième de couverture :

Entre ses dix-sept et vingt-sept ans, Thomas Suinot a écrit trois livres. La mort de l’Amour, publié pour la première fois en 2007, explore la complexité de l’amour à travers trois angles de vue différents, au détour de la mort, du sexe et de la drogue. Il est composé de trois nouvelles narrant chacune les errements d’un adolescent amoureux. On y suit Elias, jeune marginal qui essaye de se relever d’une douloureuse rupture, puis John, étudiant joyeux, naïf, un brin timide et maladroit qui s’éprend de la mystérieuse Angélique… Dans Démissionne ou je détruis ta vie (2011), Baptiste Scotch est un journaliste parisien à la vie particulièrement mouvementée. Entre son travail, sa vie sexuelle et ses addictions, vient s’immiscer un terrible désir de vengeance lorsqu’un de ses collègues lui fait perdre son poste. Le contrôle de son existence lui échappe… Journal post-rupture d’un geek romantique (2015) retrace une histoire d’amour de façon atypique, sans jamais citer de noms ou de lieux. Dans cet exercice d’autofiction, l’auteur mêle souvenirs de romantique éperdu avec la brutale réalité qu’il affronte depuis que son couple n’existe plus. L’écrivain décrit par la même occasion la relation entre deux personnes d’une génération hyperconnectée ou comment Facebook, Twitter et Instagram interfèrent dans leurs vies privées, déjà bien sillonnées de milliers d’échanges SMS et mails.

Cette édition compile ces trois romans formant un triptyque passionnant au style singulier et accessible. Elle est complétée par de nombreux textes inédits de l’auteur jamais publiés (scénarios, chansons…).

« Ovni à la forme inconvenante, roman frais et électrique, personnages déjantés dans la veine des « Lois de l’attraction » de Brett Easton Ellis… Thomas Suinot réinvente le genre narratif avec un style très efficace et réussit son challenge. Il livre une œuvre perturbante, une plongée dans la délicieuse syncope du genre humain. » Extrait de la préface de Démissionne ou je détruis ta vie.

Afin de comprendre ma démarche, vous pouvez lire l’avant-propos du livre sur cette page. En synthèse, j’y explique la volonté de rendre disponible deux ouvrages dont les éditeurs différents n’existent plus et en y ajoutant un troisième publié sous pseudonyme et « peu connu » de mes quelques lecteurs.

J’ai choisi d’auto-éditer cette compilation de mes récits via (le grand méchant) amazon pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la garantie d’être accessible, commandable et livré aisément partout, d’un simple clic depuis smartphone ou ordinateur. Ensuite, parce que je ne voulais pas replonger dans des échanges et complications avec divers éditeurs (j’en ai sollicité un qui a refusé) ; c’est un travail de longue haleine qui demande beaucoup d’énergie et de temps, je ne souhaitais plus m’investir de cette façon. Enfin, parce que de cette manière je suis au contrôle de « tout ». Ça ne veut pas dire que c’est plus facile, au contraire le travail fut titanesque, mais au moins je maîtrise chaque rouage de la chaîne… J’ai dans un premier temps repris tous les textes à inclure dans ce projet (entamé à plusieurs reprises puis concrétisé en 2020 et 2021). J’ai ensuite embauché une correctrice professionnelle avec laquelle il y a eu beaucoup d’échanges durant de longs mois. Dans un second temps, la mise en page du manuscrit et l’utilisation de l’outil d’auto-édition d’amazon ont été fastidieuses. Mais le résultat en vaut la chandelle. Pour finir, et en toute transparence, je peux également fixer le prix du livre. Il y a un minimum obligatoire, correspondant au coût d’impression, des frais divers imposés par amazon et bien sûr la TVA française. Le prix choisi en été 2022 (17,99€) est assez simple : il me permettra de rembourser les frais de correction si je vends une centaine d’exemplaires du livre. De plus, avec cette auto-publication, je toucherai l’argent des ventes chaque mois et non chaque année (et un peu plus que les 5% du prix de vente habituel). Le revers de la médaille est évidemment délicat : impossible de commander l’ouvrage en librairie, absence de promotion dans d’éventuels salons, obligation de gérer la promotion et communication soi-même, etc. Mais… c’est le jeu ! Et ça ne me dérange pas. Ma volonté première était de rendre accessible tout ceci avant de finaliser un autre projet qui me tient à cœur : un livre sur la série Lost.

Pour en savoir davantage sur chaque titre de cette réédition, je vous renvoie sur les pages déjà en ligne, pour La mort de l’Amour et Démissionne ou je détruis ta vie.