Tag Archive for Leonardo DiCaprio

Inception de Christopher Nolan

« Christopher Nolan est un Dieu », voici la première phrase qui vous vient à l’esprit à la fin d’Inception. Juste avant un : « Il faut que je le revois ! ».
Inception est complexe : un thriller fantastique, futuriste, riche, intelligent, dans lequel on plonge littéralement l’esprit pendant 2h30 non-stop, sans temps mort, sans ennui, sans frustration, avec un plaisir immense.
[Cet article ne contient aucun spoilers.]

Dom Cobb (DiCaprio) vole régulièrement des secrets, des idées, enfouis dans le subconscient ou la mémoire de quelqu’un, à travers ses rêves. Pour cela il s’introduit dedans et trouve ce qu’il cherche dans un labyrinthe de paradoxe temporel et gravitationnel. Sa nouvelle mission consiste non pas à récupérer une idée dans un rêve, mais en « insérer » une : faire en sorte que sa victime décide sciemment de faire un choix (politique et social), pour cela une seule méthode : l’inception ! Modifier le subconscient dans l’imaginaire, d’un rêve dans un autre rêve…

« Scénario parfait, mise en scène excellente, musique troublante,
effets-spéciaux réussi, casting sans défauts… »

Nolan prouve qu’il peut se surpasser, innover, produire et écrire (une histoire rédigée sans l’aide de son frère, Jonathan Nolan, ou d’un autre scénariste) un film original, fouillé, pas forcément évident aux premiers abords, et pourtant accessible pour peu qu’on soit concentré. Son scénario est parfait, tout simplement, et sa mise en scène est excellente. La musique, du fidèle Hans Zimmer est troublante, inquiétante, idéale ! Et les effets-spéciaux criant de réalisme. Que demander de plus ?

Le casting cinq étoiles ne possède aucun défaut : Leonardo DiCaprio, le voleur en proie à des démons intérieurs, Joseph Gordon-Levitt, l’organisateur à la grande classe, Ken Watanabe, l’homme riche et puissant, sont impeccables. Tom Hardy, vu dans le terrible Bronson assure la partie cool et comique du film avec brio, Marion Cotillard, mystérieuse et élégante ne fait pas tellement tâche bien au contraire et Ellen Page (Juno), l’architecte du monde des rêves insuffle toute la légèreté adolescente, naïve et féminine qui fait son charme, sans elle Inception serait bien « lourd » avec tous ces mecs ! Enfin, deux habitués des films de Nolan : Cillian Murphy (Le Vent se lève) qui, malgré un rôle secondaire, brille par son charisme, et pour finir Michael Caine, toujours aussi bon dans un court passage.

« Inception est une sorte de fusion des anciens films de Nolan,
l’aboutissement de ses créations, déjà sublimes »

Inception fait indubitablement penser à Matrix (pour la partie monde réel/imaginaire), à Shutter Island (pour le rôle de DiCaprio, ses conflits intérieurs et la musique), Mission : Impossible et James Bond (pour le côté espionnage/action) mais surtout, il rappelle les autres films de Nolan : Memento, Dark Knight, Le Prestige… comme si Inception était la fusion de tout ça, l’aboutissement de ses créations, déjà sublimes. Chapeau l’artiste ! Le pire, c’est qu’une fois sorti de la salle, on se dit que Nolan, ce réalisateur, ce génie, est capable de réussir un Batman 3 supérieur à The Dark Knight !

NB : A voir en ImaX si possible ! D’ailleurs, l’avenir du cinéma ne sera pas en 3D, mais plutôt en ImaX 3D, mais ceci est un autre débat…

■ Vu en avant-première privée en Imax une petite semaine avant sa sortie, je suis ressorti complètement chamboulé en ayant vu Inception. Cette critique est très simple, très soft, car je ne voulais pas en dire trop, éviter de spoiler ce chef d’œuvre aux Internautes. J’écrirai sans doute un article beaucoup plus détaillé et complexe quand j’aurais le DVD ! Oubliez la promo axée sur l’action sur « la scène du crime », tout ça c’est pipo et n’a pas grand chose à voir avec le film, qui est également très émouvant.  En trois jours aux États-Unis, le film a déjà engrangé 60,4 millions de dollars de recettes ! Avec une fin ouverte, une suite est possible (plus d’infos ici), bonne idée ?

Interview : Tobey Maguire

Tobey Maguire incarne l’homme-araignée pour la troisième fois.

Son CV : ● 27 juin 1975 : naissance en Californie (États-Unis). ● 1993 : joue dans Blessures secrètes, avec son ami Leonardo DiCaprio. ● 1997 : Ice Storm, d’Ang Lee. ● 1998 : Las Vegas Parano, de Terry Gilliam. ● 2002 : Spider-Man, de Sam Raimi. ● 2003 : Pur Sang, la légende de Seabiscuit. ● 2004 : Spider-Man 2. ● 2006 : The Good German, de Steven Soderbergh. ● 2007 : Spider-Man 3.

Avec quel masque de Spider-Man préférez-vous jouer ? Le noir, côté sombre du personnage, ou bien le rouge habituel ?

Tobey Maguire : Ni l’un, ni l’autre ! Quand j’ai le masque de Spider-Man, c’est surtout pour des scènes d’action, c’est plus long et moins drôle. Je préfère quand je ne porte pas de costume de super-héros, lorsque j’interprète Peter Parker. Les scènes de dialogue sont plus intéressantes et plus valorisantes pour moi.

Ce nouveau Spider-Man dévoile des facettes plus obscures de votre personnage…

C’est un aspect de lui que j’ai beaucoup aimé, parmi les nouveautés du film. Ce côté agressif et égocentrique, cette exploration du côté sombre de Peter Parker et de Spider-Man, c’était quelque chose de très intéressant à découvrir. J’ai beaucoup aimé jouer ce nouveau Peter. Le personnage a évolué au fur et à mesure de la trilogie. On perçoit plusieurs changements en lui dans les films. Ce troisième volet est, selon moi, le meilleur. Chacun peut s’identifier aux protagonistes, en quête de pardon.

Comment se déroule le travail avec Sam Raimi, le réalisateur ?

Il nous laisse contribuer aux dialogues, il est preneur de toutes les bonnes idées qu’on peut lui apporter. Chacun collabore avec Sam. C’est très agréable et très intéressant de travailler avec lui. J’ai beaucoup appris, je connais
mieux la réalisation maintenant.

Dans une scène, vous dites quelques mots en français. Vous aimez la
France ?

Oui, j’adore ! J’aime Paris. La première fois que je suis venu, pour voir mon ami Leonardo DiCaprio, je suis tombé amoureux de cette ville. Les musées, la gastronomie, l’art… J’adore jouer le « touriste » en France !

Seriez-vous prêt à jouer dans un Spider-Man 4 ?

Pourquoi pas ! Si, dans ce quatrième volet, il y a un nouveau super-méchant intéressant, si on aborde des éléments de l’histoire qui n’ont pas encore été explorés, je ne dis pas non.

Ça ne va pas être trop dur de quitter le rôle de Spider-Man ?

Oui, c’est vrai qu’on a commencé cette aventure il y a un moment.  J’ai travaillé avec des gens très talentueux pour ces trois films, j’ai passé de si bons moments avec eux. Cela va me manquer. Mais les retombées sont positives, j’ai davantage d’opportunités pour ma carrière.

Propos recueillis par Thomas Suinot

■ À propos de cette interview : C’était une conférence de presse, donc plusieurs journalistes posaient des questions et certaines sont retranscrites dans cet article. Si je me souviens bien c’était en avril 2007, le lendemain de la projection presse avant-première mondiale, dans un prestigieux restaurant sur les Champs Élysées. J’ai pris pas mal de photos, y’avait du beau monde : Tobey Maguire, Kirsten Dunst, Sam Raimi, James Franco… Cette interview est parue dans le quotidien l’actu. Excellent souvenir, et surtout : Kirsten Dunst est encore plus belle en vrai.

[Photos © : Libre de droit – flickr, Thomas Suinot & PlayBac Presse]